Explications sur les conditions de desserte GSM

Les concessions octroyées pour la "fourniture en Suisse de services de télécommunication par un réseau numérique de téléphonie cellulaire mobile selon la norme GSM" (concessions GSM) soumettent les concessionnaires à des conditions portant sur l'obligation de desservir (au moins 95% de la population) et sur la qualité minimale des services de téléphonie mobile. Afin de planifier la couverture radio d'un réseau GSM et donc de vérifier que les concessionnaires remplissent l'obligation de desservir, la concession prescrit une intensité de champ - résultant de la puissance rayonnée d'une antenne - de 45dBµV/m pour la bande de fréquences de 900 MHz et de 51dBµV/m pour la bande des 1800 MHz. On part du principe qu'une antenne / station de base couvre une certaine surface (cellule radio), et que les valeurs d'intensité de champ situées dans les bords de cette cellule sont mesurables à l’air libre. Le niveau des valeurs est fonction de la sensibilité du récepteur du téléphone portable exigée par la norme GSM. Il constitue la limite inférieure au-dessous de laquelle il ne faut pas descendre. On ne peut s'en servir pour identifier le besoin en antennes / stations de base supplémentaires ou en extension des capacités.

Contact spécialisé
Dernière modification 21.05.2007

Début de la page

https://www.bakom.admin.ch/content/bakom/fr/page-daccueil/frequences-et-antennes/coordination-d-antennes/explications-sur-les-conditions-de-desserte-gsm.html