Evolution de la demande de services d'itinérance de la part des clients de fournisseurs suisses

En 2020, l'évolution de la demande a varié selon le type de service d'itinérance. En ce qui concerne l'utilisation de la téléphonie en itinérance, une tendance à la baisse a été observée. La proportion d'appels au tarif standard a néanmoins continué d'augmenter alors que la proportion d'appels avec un plan tarifaire optionnel a décliné. Les consommateurs suisses ont à nouveau sollicité beaucoup plus de services de données en itinérance que les années précédentes. La première phase de la crise du Covid 19 n'a pas eu d'impact significatif ici. En ce qui concerne l’usage de SMS en itinérance, une baisse consécutive est à nouveau constatée.      

Téléphonie en itinérance

En 2020, les appels en itinérance ont représenté un total de 374.2 millions de minutes pour les appels sortants et de 170.2 millions de minutes pour les appels entrants. Ces volumes représentent, par rapport à 2019, une diminution de 5.1% pour les appels sortants et une diminution de 12.2% pour les appels entrants. Globalement, le nombre de minutes d'appel (appels sortants et entrants confondus) a reculé de 7.4 %, alors qu’il était en augmentation régulière les années précédentes (depuis 2016). L'impact de la crise du Covid 19, qui a entraîné une diminution des voyages internationaux, s’est donc déjà fait sentir en 2020. La majorité des appels ont été passés dans les États membres de l'Union européenne (UE) et de l'Espace économique européen (UE + Norvège, Islande et Liechtenstein). Les appels vers la Suisse (tarif standard et option) ont représenté une part importante des appels sortants (cf. figure ci-dessous). Dans le reste du monde, les appels ont diminué de 42.3 %. Il s’agit là, sans aucun doute, d’une conséquence de la pandémie et des restrictions à voyager qui y sont liées.

 
Minutes effectivement consommées, appels sortants

En 2020, la majorité des utilisateurs suisses de l’itinérance (89.3%) ont téléphoné à des tarifs standard, c'est-à-dire sans rabais liés à des options. L'utilisation d'une option tarifaire pour faire baisser les prix des services vocaux en itinérance a diminué au cours des huit dernières années (voir figure ci-dessous), la moyenne annuelle étant tombée de 29.7 % à 10.7 % depuis 2016. Cette baisse est très certainement liée à la popularité croissante d’offres incluant, dans le prix de l’abonnement, l'itinérance internationale dans l'UE et l'EEE de manière totale ou partielle. Ce cas de figure rend l'achat d'une option au sein de l'UE et de l'EEE largement superflu.

Choix du plan tarifaire pour la téléphonie, standard vs option

Les graphiques suivants illustrent l'évolution de la quantité d’appels entrants et sortants depuis 2016. Tous les services d'itinérance suivent un cycle saisonnier similaire (voir ci-dessous pour les SMS et les données). Le pic se situe au troisième trimestre (période des vacances estivales), tandis que les premier et quatrième trimestres révèlent en comparaison des volumes plus faibles. Cependant, les mesures anti-Covid imposées aux citoyens suisses à partir de mars 2020, et visant à limiter les sorties à l'étranger, ont modifié le cycle annuel habituel avec une baisse très importante des volumes au printemps (Q2).

Minutes effectivement consommées, offre standard vs option, appels sortants UE/EEE
Minutes effectivement consommées, offre standard vs option, appels entrants UE/EEE

SMS et données en itinérance

En 2020, 72.2 millions de SMS ont été envoyés et des données représentant 9.525 millions de GB ont été transmises ou téléchargées (voir chiffres ci-dessous). Les SMS ont subi une diminution de leur volume d’environ 27%. En revanche, les services de données ont enregistré une augmentation de 29%. Les pronostics tendaient vers une diminution ou une stagnation du volume des données durant cette première année de crise sanitaire, mais celui-ci a paradoxalement augmenté (et de manière significative), contrairement aux autres services. Le volume de SMS a fortement chuté en 2020 et les appels téléphoniques, qui étaient en forte hausse depuis 2016, ont eux aussi diminué en 2020. L'isolement des personnes engendré par la crise du Covid-19 a probablement conduit les gens à recourir davantage aux services over-the-top (Whatsapp, Skype, Zoom, etc.), qu'ils ont ensuite plus volontiers utilisés à l'étranger. Les services SMS et de données en itinérance sont le plus largement utilisés dans l'UE et l'EEE. Ce constat est lié au fait que les destinations préférées des Suisses (Allemagne, France, Italie et Autriche) se trouvent en Europe. La pandémie a entraîné une très faible croissance des volumes de données dans le reste du monde (3%).

 
Volume des données échangées, en MB
SMS envoyés, en mio

Contact spécialisé
Dernière modification 03.08.2021

Début de la page