Station de mesure du Titlis rénovée: technique en haute altitude

En regardant le massif du Titlis, plus d'un visiteur aperçoit l'installation polyvalente campée au sommet du Klein-Titlis. La station de mesure de l'Office fédéral de la communication (OFCOM) se situe  dans l'une des coupoles de protection blanches. Grâce à sa situation privilégiée à 3'100 mètres d'altitude et à ses capteurs de mesure modernes, la station rénovée fin 2016 fournit de précieuses informations à la section Radio Monitoring et lui permet d'assurer un spectre des fréquences sans perturbation en Suisse.

Silvia Canova, Communication
René Vogt, Radio monitoring et installations

La première installation de radiocommunication sur le Titlis a été inaugurée dans les années 1960 déjà, un deuxième relais alpin pour faisceaux hertziens étant devenu nécessaire en raison de l'essor des télécommunications. En 1985, les PTT y mettaient en service la première station de mesure télécommandée. Par la suite, l'OFCOM a repris la partie de l'installation dédiée au radio monitoring pour ses activités de localisation et d'analyses dans le spectre des fréquences, entre autres la recherche de perturbations et les prestations de sa centrale d'annonces destinées au service de radiocommunication aérienne et aux services d'urgence comme la police ou les pompiers. Du haut de ses 3100 mètres, l'installation du Titlis apporte donc une contribution importante à la sécurité publique en Suisse.

Travaux de rénovation – sous une nouvelle coupole

Après 30 ans d'exploitation et d'innombrables dommages dus à la foudre, les réparations ponctuelles ne suffisaient plus. Pour continuer à assurer le bon fonctionnement de l'infrastructure, celle-ci a dû être totalement remise à neuf. Fin 2016, une fois les travaux de rénovation terminés, on a pu voir sous le manteau neigeux une installation modernisée: nouveau mât, nouvelle coupole de protection (radôme) et système de mesure de la nouvelle génération.

Station de mesure du Titlis, juillet 2017
Station de mesure du Titlis, juillet 2017

La station de mesures étant exposée à de forts vents, à la neige, à la glace ainsi qu'à la foudre, sa situation géographique a donc posé de sérieux défis aux ingénieurs. L'ancienne coupole d'antennes a été changée afin de mieux protéger la station des intempéries. D'un diamètre de 3.6 mètres, le nouveau radôme (coupole de protection) pèse 4.5 tonnes et est composé de matière plastique en trois couches renforcée par des fibres de verre, capable de résister aussi à des conditions météorologiques extrêmes. Un paratonnerre est également intégré au radôme.

"Afin d'éviter que le mât avec son radôme n'effectue une oscillation rotative incontrôlée en cas de faible vent ou de vent très fort – sur le Titlis, les rafales peuvent atteindre plus de 200 km/h – un élément amortisseur (Tilger) a été installé à l'intérieur du radôme, dans sa partie inférieure", explique Matthias André, chef de projet du bureau d'ingénieurs Hitz und Partner AG. "Ce procédé permet également d'éviter l'usure ou des dysfonctionnements prématurés du mât ainsi que son ancrage."

La coupole d'antenne de la station de mesure du Titlis, juillet 2017
La coupole d'antenne de la station de mesure du Titlis, juillet 2017

La topographie de la région a également posé des problèmes particuliers lors du démontage de l'ancienne infrastructure et du montage du nouveau dispositif. En raison des diverses interruptions dues aux conditions météorologiques, les travaux ont duré près de deux mois. Le nouveau mât, d'une longueur de 14 mètres, ainsi que le radôme de remplacement ont été partiellement assemblés dans la vallée. Le matériel a ensuite été héliporté sur la montagne, puis monté sur l'installation polyvalente du Titlis. Le nouveau système "Signal Intelligence" (SIGINT), destiné à la collecte d'informations en provenance du spectre de fréquences, a également été installé.

Malgré les conditions géographiques et les changements de programme dus aux intempéries, les travaux ont pu être terminés et la station mise en service avant l'arrivée de l'hiver. Grâce à ces nouveaux instruments de mesure modernes, l'OFCOM peut continuer à se référer aux données fournies par la station de mesure du Titlis pour garantir un spectre des fréquences exempt de perturbations.

Les travaux d'assainissement ont été dirigés par l'Office fédéral des constructions et de la logistique (OFCL). La mise en œuvre a été confiée à l'entreprise Hitz und Partner AG. Quant à l'installation des appareils de mesure, elle a été assurée par l'OFCOM. Norbert Patt, CEO des téléphériques du Titlis souligne l'intérêt suscité par cette construction: "On nous demande souvent si la tour de communication continue à être exploitée. Hormis les utilisations techniques prioritaires, nous souhaiterions également valoriser cette imposante structure en en faisant une attraction touristique et en la rendant accessible aux visiteurs. Avec ses 70 mètres de hauteur et son étrange silhouette, la tour fait partie du Titlis et caractérise notre montagne."

Contact spécialisé
Dernière modification 31.08.2017

Début de la page

https://www.bakom.admin.ch/content/bakom/fr/page-daccueil/l-ofcom/informations-de-l-ofcom/ofcom-infomailing/ofcom-infomailing-45/station-de-mesure-du-titlis-renovee-technique-en-haute-altitude.html