Les OUC seront supprimées au plus tard fin 2024

En Suisse, les programmes radio ne seront disponibles sur OUC que jusqu'à fin 2024. Bernard Maissen, vice-directeur de l'OFCOM, l'explique à l'occasion du SwissRadioDay à Zurich. Il s’appuie sur l'accord existant de la branche et sur les dispositions légales. Selon les études dont dispose l'OFCOM, à fin juin 2019, seuls 17% utilisaient encore exclusivement ce canal de réception.

En décembre 2014, le groupe de travail Migration numérique (GT DigiMig) a annoncé que les radiodiffuseurs avaient l'intention d'éliminer progressivement la radiodiffusion OUC d'ici 2024 au plus tard. La SSR et plus de 80% des radios privées ont accepté cette décision en 2015. En octobre 2017, le Conseil fédéral a adopté l'objectif de la branche radio et fixé le cadre juridique de l'abandon des OUC. Bernard Maissen a annoncé lors du SwissRadioDay que les concessions radio OUC arrivant à échéance en décembre 2019 seront prolongées jusqu'en 2024, avec la possibilité d'en raccourcir la durée si la branche le souhaite de manière contraignante. Parallèlement, l'OFCOM a l'intention d'examiner si certains émetteurs OUC situés dans des zones périphériques dont la couverture DAB+ est insuffisante pourraient continuer à fonctionner pendant une période limitée après 2024.

La radio numérique atteint déjà deux tiers du temps d'audience – l'écoute sur OUC chute à 17%

La part des programmes de radio écoutés en mode numérique continue de croître: selon les chiffres relevés semestriellement par l'institut de recherche GfK sur mandat de l'OFCOM et du groupe de travail "Migration numérique" (GT DigiMig), les Suisses ont écouté en moyenne 65 minutes de radio sur 100 en mode numérique. L'utilisation de la radio numérique a ainsi augmenté de 16 points de pourcentage en trois ans et demi, passant de 49% à l'automne 2015 à 65% au printemps 2019, tandis que l'utilisation des OUC chutait de 16 points, de 51% à 35%. Avec 35% également, soit une augmentation de 12 points de pourcentage depuis l'automne 2015, le DAB+ atteint le même taux que les OUC. Les deux autres modes de réception numérique (radio IP et TV numérique) ont gagné 4 points, soit une augmentation légèrement moins forte, pour atteindre ensemble 30%.

A la maison et au travail, le DAB+ a remplacé les OUC sur la première marche du podium. En voiture par contre, les OUC restent encore le mode de réception le plus utilisé (56%). Comme de plus en plus de voitures équipées d'une radio DAB+ sillonnent les routes suisses, l'utilisation augmente également. Au printemps 2019, 38 minutes de radio sur 100 minutes écoutées dans une voiture étaient captées en DAB+, ce qui correspond à un doublement de la part de cette technologie.

4.3 millions de radios DAB+ vendues

Au cours du premier semestre 2019, 136'400 radios DAB+ ont été vendues (sans voitures). Selon les enquêtes semestrielles menées par GfK, les magasins de matériel électronique ont vendu depuis l'année 2000 jusqu'ici 4.3 d'appareils DAB+.

La branche de la radio prévoit d'abandonner progressivement la diffusion radio analogique par OUC d'ici fin 2024 au plus tard, et de la remplacer par le DAB+ en tant que principale technique de diffusion des programmes. Pour accompagner cette mutation, l'OFCOM a lancé une campagne d'information en 2017. Depuis cette année-là, de nombreuses actions sont menées à la radio, à la télévision, dans les journaux et par voie d'affiche.

D'autres renseignements sur la campagne "La radio déménage" figurent sur le site internet DABPlus.

Contact spécialisé
Dernière modification 11.11.2019

Début de la page

https://www.bakom.admin.ch/content/bakom/fr/page-daccueil/medias-electroniques/diffusion-et-technique/diffusion-numerique/digimig.html