Presque 4.2 millions de radios DAB+ vendues – l'écoute sur OUC chute à 18%

4.19 millions de radios DAB+ ont été vendues en Suisse jusqu'à fin 2018. Désormais, deux tiers de tous les Suisses captent leurs programmes de radio par voie numérique, alors que seuls 18% de la population utilise encore exclusivement les OUC. De plus, conformément aux études dont l'OFCOM dispose, la proportion des véhicules équipés d'une radio DAB+ a fortement augmenté l'année dernière.

La part des programmes de radio écoutés en mode numérique continue de croître: selon les chiffres relevés semestriellement par l'institut de recherche GfK sur mandat de l'OFCOM et du groupe de travail "Migration numérique" (GT DigiMig), les Suisses ont écouté en moyenne 64 minutes de radio sur 100 en mode numérique. La proportion s'élève à 33% pour le DAB+ et à 31% pour l'internet, le câble ou les réseaux IP-TV. Même si elle affiche une tendance à la baisse, la part de la radio analogique par OUC reste la plus élevée, avec 36%; toutefois, ceux qui écoutaient la radio exclusivement sur OUC en 2018 ne sont plus que 18%, contre 24% l'année précédente.

En 2018, 286'200 radios DAB+ ont été vendues. S'y ajoutent 303'000 radios installées de manière standard dans les véhicules ou après la mise en circulation. Selon les enquêtes semestrielles menées par GfK, les magasins de matériel électronique ont vendu depuis l'année 2000 jusqu'ici 4'190'455 d'appareils DAB+.

Nouvelle réglementation de l'UE en Suisse déjà respectée

Selon les enquêtes réalisées par l'OFCOM, la proportion de véhicules neufs équipés d'une réception DAB+ de manière standard a connu une forte hausse en 2018, pour s'établir à 91%, contre 85% l'année précédente. La Suisse remplit donc déjà la condition applicable dès fin 2020 dans l'Union européenne, selon laquelle chaque nouveau véhicule de tourisme doit être compatible avec le DAB+. Le fait que de plus en plus de voitures munies du DAB+ circulent en Suisse se reflètent aussi dans l'utilisation. Ainsi, en automne 2018, déjà 40% de l'écoute en voiture se faisait sur le DAB, une proportion qui a doublé en l'espace de trois ans.

La branche de la radio prévoit d'abandonner progressivement la diffusion radio analogique par OUC au plus tard d'ici fin 2024, et de la remplacer par le DAB+ en tant que principale technique de diffusion des programmes. Pour accompagner cette mutation, l'OFCOM a lancé une campagne d'information en 2017. Depuis cette année-là, de nombreuses actions sont menées à la radio, à la télévision, dans les journaux et par voie d'affiche.
D'autres renseignements sur la campagne "La radio déménage" figurent sur le site internet DABPlus.

Contact spécialisé
Dernière modification 15.02.2019

Début de la page

https://www.bakom.admin.ch/content/bakom/fr/page-daccueil/medias-electroniques/diffusion-et-technique/diffusion-numerique/digimig.html