Grâce à l'augmentation positive de la diffusion DAB+, la branche de la radio prévoit l'abandon de la diffusion FM en 2022/2023

71% de la population captent les programmes de radio en mode numérique et seuls 13% recourent encore exclusivement à la diffusion FM analogique. Au vu de cette évolution, le 27 août 2020, la branche de la radio a présenté son plan d'abandon de la diffusion FM, lequel doit se dérouler en deux phases entre août 2022 (SSR) et janvier 2023 (radios privées).  

Compte tenu des signaux positifs du marché et de l'évolution du nombre d'utilisateurs, la branche de la radio souhaite accélérer la mise hors service de la FM. Cette annonce a été faite le 27 août 2020 par le groupe de travail "Migration numérique" (GT DigiMig) dans le cadre du SwissRadioDay. L'accord signé les jours précédents prévoit que la SSR mettra ses émetteurs hors service en août 2022 afin de faciliter la transition pour les diffuseurs commerciaux. En janvier 2023, les radios privées débrancheront à leur tour leurs émetteurs FM. L'Association suisse des radios privées (VSP), l'Union Romande des Radios Régionales (RRR), l'Union des radios locales non commerciales (Unikom) vont rechercher l'adhésion de leurs membres d'ici fin novembre 2020. Si une majorité de diffuseurs de programmes de radio accepte la proposition, le plan d'abandon sera obligatoire pour tous les acteurs de la branche. La SSR a déjà approuvé la proposition de mise hors service.

L'OFCOM mettra en œuvre le plan d'abandon de la FM présenté par la branche
Ces dernières années, le Conseil fédéral a créé les bases légales permettant le passage de la technologie analogique FM au DAB+. Il garantit en outre aux diffuseurs de programmes de radio une aide financière substantielle pendant la période de transition jusqu'à l'abandon complet de la FM. Durant plusieurs années, le Conseil fédéral a laissé à la branche le soin d'organiser elle-même le passage de la FM au DAB+. L'OFCOM s'est dit prêt à accepter les dates d'abandon arrêtées comme contraignantes pour la branche et résiliera les concessions de radiocommunication aux dates convenues.

71% écoutent la radio en mode numérique
Depuis l'automne 2015, sur mandat du groupe de travail sur la migration numérique, GfK Suisse recense chaque semestre l'évolution de l'utilisation de la radio en Suisse. Le onzième sondage du printemps 2020 montre que l'utilisation de la radio numérique a augmenté de 22 points de pourcentage depuis 2015. Quotidiennement, 71 minutes de radio sur 100 sont captées par voie numérique (DAB+: 39%, internet et TV câblée: 32%). Dans le même temps, l'utilisation de la FM a reculé de 22 points de pourcentage, passant à 29%. En juin 2020, seuls 13% de la population suisse écoutaient encore exclusivement la radio analogique.

En voiture aussi, le DAB+ est le mode de réception le plus utilisé
Le DAB+ est le mode réception de programmes radio le plus apprécié non seulement à la maison et au travail, mais aussi en voiture, le dernier bastion de la FM. Dans ce domaine, le DAB+ a gagné en importance et remplacé la FM en tant que principal mode de réception. Le DAB+ et la radio internet représentent désormais 55% de l'utilisation totale de la radio en voiture.

Plus de 5 millions d'appareils vendus
Selon les chiffres de GfK, les ventes d'appareils DAB+ ont connu un fléchissement au cours du premier semestre 2020, coronavirus oblige, à 250'000 unités. Depuis 2000, 5.07 millions de radios ont été vendues. Le fait que pratiquement tous les nouveaux véhicules sont équipés de manière standard d'un appareil DAB+ contribuera encore à ce développement.

Contact spécialisé
Dernière modification 27.08.2020

Début de la page

https://www.bakom.admin.ch/content/bakom/fr/page-daccueil/medias-electroniques/diffusion-et-technique/diffusion-numerique/grace-a-l-augmentation-positive-de-la-diffusion-dabplus-la-branche-de-la-radio-prevoit-l-abandon-de-la-diffusion-fm-en-2022-2023.html