Évaluation

Enquête sur les prestations postales pour les particuliers et les PME en Suisse

L'OFCOM a commandé une enquête représentative sur les modes d'utilisation actuels et sur les futurs besoins en matière de services postaux et de services de paiement. Les résultats constituent une base supplémentaire pour les discussions sur l'organisation et l'étendue du service postal universel. Ils seront également pris en compte dans les réflexions du groupe de travail sur le service postal universel, mis en place par la présidente de la Confédération Doris Leuthard en août 2017.

Près de 6 personnes sur 10 se disent globalement très satisfaites des prestations postales offertes en Suisse. Les offices de poste classiques sont le point d'accès le plus fréquemment utilisé par la population. Pour les clients, il est en outre essentiel que les points d'accès postaux desservis soient proches de leur domicile et accessibles rapidement. Les points d'accès postaux desservis sont utilisés principalement pour envoyer ou réceptionner des lettres et des colis. Par comparaison, les prestations dans le domaine du trafic des paiements jouent un rôle secondaire. Les nouvelles prestations de la Poste sont encore relativement peu connues.

La satisfaction des PME varie selon les services proposés par La Poste Suisse. Les offres destinées aux clients commerciaux telles que les centres de lettres et de colis ou les points de dépôt pour les clients commerciaux ne sont utilisés que par une minorité de PME. La réception et l'envoi de lettres et de colis sont nettement plus importants pour les grandes PME que pour les petites. Près de la moitié des PME n'effectue jamais de retraits ou de paiements en espèces.

Les enquêtes ont été réalisées du 22 juin au 31 juillet 2017 par l'institut de sondages d'opinion DemoSCOPE auprès de 2'745 personnes de 18 ans et plus domiciliées en Suisse, ainsi que du 1er au 30 septembre 2017 auprès de 2'115 petites et moyennes entreprises (PME) dans toute la Suisse.


Le service universel en matière de prestations postales et de paiement est garanti et la concurrence stable. Telles sont les conclusions du Conseil fédéral dans son rapport d'évaluation sur la législation postale du 11 janvier 2017. Les bases légales ont largement fait leurs preuves, des adaptations ponctuelles sont toutefois opportunes.


Le Conseil fédéral veut maintenir le monopole résiduel sur le marché des lettres. Il constate dans le rapport suivant que les expériences réalisées jusqu'ici en Suisse et en Europe ainsi que la baisse du volume du trafic de lettres plaident en défaveur d'une libéralisation totale du marché postal, comme il le relève dans le rapport d’évaluation suivant.

Contact spécialisé
Dernière modification 11.01.2017

Début de la page

https://www.bakom.admin.ch/content/bakom/fr/page-daccueil/poste-et-aide-a-la-presse/evaluation.html