Prix de l'itinérance internationale

Les prix standard moyens de la téléphonie en itinérance internationale ont eu tendance à augmenter en Europe depuis 2018 pour les usagers suisses. En revanche ils ont légèrement baissé dans les destinations du "reste du monde". Globalement, les prix moyens des données en itinérance affichent la même tendance que pour les appels: ils déclinent légèrement dans le "reste du monde" alors qu’ils ont tendance à renchérir dans l'UE. Sauf en début d’année 2020, où ils ont fortement baissé dans le contexte particulier de la crise du Covid-19. Concernant les prix standard moyens pour les SMS en 2020, ceux-ci ont suivi une légère tendance à la baisse par rapport à l'année précédente. Seuls les prix de SMS calculés pour les offres prépayées ont augmenté.    


Méthodologie

Quatre fois par an, l'OFCOM collecte les volumes consommés à l'étranger (voix, SMS et données) et les revenus correspondants directement auprès des trois opérateurs de réseaux mobiles. Le régulateur calcule à partir de ces données les prix moyens payés pour les services d’itinérance, à savoir la téléphonie, les données et les SMS. La notion de «prix» se rapporte ici au quotient d’un revenu divisé par un volume, et ne doit pas être confondue avec des tarifs d’offres commerciales. Plus les prix de services d'itinérance sont attractifs, plus les gens en consomment à l'étranger. Pour cette raison, les prix agrégés dans l'enquête de l'OFCOM sont plutôt bas, car ils reflètent les volumes effectivement consommés, générés plus probablement par des consommateurs bénéficiant des tarifs les plus avantageux.

Les trois exploitants de réseaux mobiles proposent des offres de téléphonie mobile avec des volumes d’itinérance inclus mais ils se déclarent incapables de ventiler les revenus attribuables spécifiquement à l’itinérance. Dans ce cas en effet, les volumes consommés ne sont plus facturés à l'unité mais de manière forfaitaire dans un tarif de base mensuel. Ce tarif de base comprend généralement l'utilisation des services mobiles en Suisse et à l'étranger avec des volumes déterminés ou illimités (données/voix/SMS). Pour cette raison, l'OFCOM ne travaille pour l'instant qu'avec des chiffres (revenus et volumes correspondants) qui ne proviennent pas de produits groupés.

Dans le cas des revenus et des volumes issus des communications dans le «reste du monde», la distinction entre la facturation par unité et la facturation forfaitaire n'était pas demandée jusqu'à présent. Ces dernières années, cependant, sont apparus sur le marché des abonnements incluant également l'itinérance pour certaines régions du «reste du monde» (par exemple les États-Unis et le Canada). Pour cette raison, et compte tenu du problème décrit plus haut concernant l'absence de chiffres pour les recettes provenant des abonnements avec itinérance, il est probable que le «prix» pour le «reste du monde» soit sous-estimé.

L'OFCOM travaille actuellement à rendre les statistiques d’itinérance plus pertinentes. Le nouveau questionnaire qui sera soumis aux opérateurs à partir de 2021 devrait fournir davantage d'informations sur l’itinérance dans le «reste du monde» et sur les abonnements avec volumes d’itinérance inclus.

 

Prix moyen de l'itinérance téléphonique internationale des fournisseurs de services suisses

Prix moyens des appels en itinérance

Dans le cas des appels sortants, les appels vers la Suisse sont les moins chers, avec un prix moyen par minute de 0,76 CHF en 2020. Les appels dans la zone UE/EEE coûtent un peu plus (1,03 CHF), alors que pour les appels sortants lors de séjours dans le «reste du monde», les clients suisses déboursent 1,43 CHF par minute effectivement facturée en moyenne annuelle. Au cours des trois dernières années observées, le prix standard des appels sortants dans l’UE a augmenté, tandis que celui dans le «reste du monde» a diminué; les prix dans les deux zones ont donc tendance à converger au fil des ans.

En Europe, les appels entrants en itinérance sont environ deux fois moins chers que les appels sortants (0,40 CHF par minute effectivement facturée). Dans le «reste du monde», les appels entrants en itinérance ont coûté en moyenne 1,33 CHF par minute en 2020 (voir le graphique ci-dessous). Là aussi, les prix pour l'UE augmentent légèrement alors que ceux pour le «reste du monde» baissent.

Evolution des prix

Le tableau suivant montre l'évolution des prix par région et par plan tarifaire (abonnement ou prépaiement). Les services de téléphonie en itinérance avec abonnement (sans minutes d'itinérance incluses) au sein de l'UE ont tendance à devenir plus chers, tandis que dans le «reste du monde», les prix ont baissé au cours des quatre dernières années aussi bien pour les abonnés que pour les clients d’offres prépayées.

 
Evolution des prix abonnements vs pré-payment

La différence de prix entre les offres prépayées et les abonnements sur facture est frappante. Depuis 2016, il apparaît que les utilisateurs d’offres prépayées payent un prix à la minute inférieur que les détenteurs d’abonnements. Ce constat découle certainement du fait que les prix par minute pour les clients abonnés (qui ne disposent pas de minutes incluses), ont tendance à augmenter.

La proportion des volumes liés aux offres prépayées a continué de décliner ces dernières années. Elle ne représente désormais plus que 1% du volume total. Les clients d’offres prépayées sont donc de moins en moins nombreux.

 
Choix du type de contrat pour la téléphonie, abonnement vs pré-payment

Afin d’optimiser ses dépenses en vue d’une utilisation soutenue des services de communication à l’étranger, il s’avère souvent utile d'activer une option dédiée à l’itinérance. En moyenne, une option permet d'abaisser le prix par minute de 76% dans l’espace européen. Dans les autres parties du monde, le recours à une option permet de réduire la dépense d’environ 22% par minute en moyenne (voir illustrations suivantes).

Il apparaît que les prix standard pour l'UE ont augmenté ces dernières années, alors qu'ils ont diminué dans le «reste du monde». Les prix des options fluctuent selon les saisons mais sont restés relativement stables au cours des cinq dernières années.

 

 
Evolution des prix standard vs option, appels sortants

La facturation à la minute des appels d'itinérance se répercute directement sur le coût de ces services. En 2020, pour les clients des opérateurs suisses, la différence entre le nombre de minutes effectivement consommées et le nombre de minutes facturées par les opérateurs mobiles (sur la base d'un décompte à la minute) reste importante. Pour les appels sortants à l'intérieur de l'UE et dans le «reste du monde», cette différence est de respectivement 15 % et 21 %. Pour les appels entrants, elle est de respectivement 16 % et 28 %.

 

Prix moyen des services de données d’itinérance internationale

Le prix moyen des données en itinérance dans les pays de l'UE/EEE a de nouveau baissé en 2020, s'établissant en moyenne à 0,14 CHF par MB (0,19 CHF l'année précédente).

Le trafic de données dans le «reste du monde» est également devenu moins cher en 2020, à 0,06 CHF par MB. Le fait que les prix dans l’UE soient plus chers que pour le reste du monde est atypique et peut être attribué au problème décrit dans la section «Méthodologie», à savoir que les volumes forfaitaires facturés dans le «reste du monde» ne correspondent pas aux recettes respectives.

 

 
Evolution du prix des données

Par rapport à l'UE/EEE, les prix des services de données en itinérance pour les usagers suisses sont encore élevés. Cela s'explique en partie par le fait que les fournisseurs suisses doivent négocier leurs tarifs de gros (wholesale) avec leurs partenaires européens. En moyenne, ceux-ci s'élèvent en 2020 à environ CHF 0.008 par MB. En revanche, les prix de gros dans l'UE sont réglementés et fixés à un niveau beaucoup plus bas (0,0035 EUR par MB pour 2020), qui peut expliquer en partie la différence de prix.

Le graphique ci-dessous montre l'évolution des prix dans l'UE et dans le «reste du monde» en fonction du plan tarifaire. Il n’y a pratiquement plus de différence entre l'abonnement et l’offre prépayée. En 2020 un MB avec un abonnement coûte en moyenne CHF 0.14 (UE) alors qu'il est facturé CHF 0.16 en pré-payement (UE).

Evolution du prix des données abonnements vs pré-payment

Toutefois, les prix moyens des abonnements mentionnés ne reflètent qu'une partie de la réalité, car les consommateurs optent de plus en plus souvent pour des abonnements qui incluent des services d'itinérance. Cela signifie que l'itinérance est partiellement ou entièrement facturée à un tarif forfaitaire et non plus en fonction de la consommation. Comme ces revenus ne sont pas déclarés par les opérateurs de réseaux mobiles, ils n’entrent pas en compte dans les statistiques (UE). Les prix calculés par l'OFCOM sont donc faussés vers le bas (reste du monde).

Prix moyens des SMS en itinérance internationale

L'observation des prix moyens des opérateurs suisses pour l'envoi d'un SMS dans l'UE trahit une légère baisse en 2020 (0.25 CHF), qui succède à la petite augmentation de 2019 (0,27 CHF contre 0,26 CHF en 2018). Les prix dans les pays du «reste du monde» se situent à un niveau relativement constant (0,40 CHF en 2020). Toutefois, les prix divergent considérablement selon le type de contrat (abonnement/pré-payement) et le plan tarifaire (standard/option). 

 

Contact spécialisé
Dernière modification 03.08.2021

Début de la page